Parole de Mgr Moutel - Informations - Célébrations

Parole de Mgr Denis Moutel

https://www.facebook.com/diocese.saintbrieuc.treguier/

https://twitter.com/diocese22

 

AVRIL 2021

Message de Pâques de Mgr Denis Moutel
Évêque de Saint-Brieuc et Tréguier
 
C’est Pâques, la plus grande fête de l’année pour les chrétiens. Avec la pandémie toujours présente, les grands rendez-vous de la fête se trouvent bouleversés. Les horaires sont inhabituels et beaucoup ont pu être empêchés de se joindre aux célébrations de la Semaine Sainte.
 
Mais les paroisses ont tout mis en œuvre pour que nous puissions suivre le Christ, à son dernier repas, sur son chemin de croix, dans le silence du tombeau, jusqu’à la joie éclatante du matin de Pâques.
Je salue la grande responsabilité de ceux qui pratiquent leur foi en acceptant les contraintes sanitaires dans un esprit de simplicité et de respect de tous. Je veux remercier tous ceux qui accueillent, avec gentillesse et efficacité, aux portes de nos églises.
 
Plus que jamais nous percevons la fragilité de nos existences personnelles et collectives Nous voulons porter dans la prière ceux qui traversent des épreuves dans leur santé, dans leur perte d’activité, dans leurs doutes sur l’avenir. Même notre espérance en Dieu peut parfois être atteinte.
 
Pourtant les chrétiens partagent la joie de Pâques. Nous croyons qu’en Jésus, le mal et la mort ont été vaincus. Avec lui, l’Amour et la Vie ont définitivement remporté la victoire.
Même si nous sommes encore sur des chemins douloureux, nous voulons dire notre confiance en la vie, nous croyons que l’amour est possible, nous mettons notre espérance en Dieu. Il nous invite à la Vie qui ne finira pas. Il nous relève toujours. Il nous donne le courage d’exister pour servir les autres.
 
A tous, mes vœux de paix et de joie : bonne fête de Pâques.

                                                                  + Denis Moutel  
                                                                  Évêque de Saint-Brieuc et Tréguier
 
VRIER 202I

Au milieu de tant de choses impossibles, choisir le possible :
7 conseils pour espérer et bien entrer en carême.
  1. Quand la tristesse nous prend, nous rappeler la dernière personne qui nous a fait du bien, descendre en son cœur et en rendre grâce.
  2. Dans la tentation de baisser les bras, penser à ceux qui comptent sur nous.
  3. Dans la difficulté de se rencontrer, garder le contact avec une personne isolée.
  4. Renoncer à nos grands projets, redonner ses chances à ce qui est petit.
  5. Sans idolâtrer la « visio », annoncer l’Evangile dans des rencontres inédites.
  6. Après tant d’annulations ou reports, faire place à l’inattendu.
  7. Quand il y a tant d’occasions de se disputer, rechercher l'unité.
                                                     Denis Moutel                                                                                         Évêque de Saint-Brieuc et Tréguier

 

Message de Noël de Mgr Denis MOUTEL
Message de Noël 2020 de Mgr Denis MOUTEL, évêque de Saint-Brieuc et Tréguier. Méditation de Noël devant la crèche. Message enregistré dans la salle d'exposition de la Maison Saint-Yves de Saint-Brieuc.
La Maison du diocèse Portes ouvertes 2 septembre 2017
Façade et entrée
Le Cloître
La chapelle
Le chœur et l'autel

L'urgence de la conversion écologique

Comme l’ensemble des évêques présents à Lourdes, Mgr Denis Moutel est accompagné de Pierre Chesnot, agriculteur en élevage laitier bio à Bégard (22) et d’Elise Barreaud, membre du groupe de déploiement du label
« Église Verte » sur la paroisse de Lannion.

Après l’assemblée de Lourdes :
l’urgence de la conversion écologique

Les 4 et 5 novembre 201, pendant 36 heures, il s’est passé quelque chose d’étonnant à Lourdes : l’assemblée des évêques de France s’est élargie de manière inédite. Nous avions accueilli deux invités par diocèse pour aborder la question majeure de l’écologie intégrale et de ses enjeux pour la sauvegarde de la création et pour l’annonce de l’Évangile. En nous serrant un peu dans l’hémicycle, nous sommes passés de 120 à 350 personnes.

Au terme de cette expérience heureuse, l’un des participants a pu dire tout de même : « Merci aux évêques ! mais bon courage à eux qui ont entendu tellement de choses pour la première fois et en si peu de temps. » Même si Elise Barreaud (paroisse de Lannion) et Pierre Chesnot (paroisse de Bégard) m’avaient largement préparé au cours du voyage vers Lourdes, je dois reconnaître que les plus jeunes (plus jeunes que moi en tous cas) sont largement plus éveillés aux dommages que nous causons à la planète et ils sont déjà acteurs de changements de bien des manières.

Cet éveil de la conscience -et la responsabilité qui va avec- est bien sûr porté par des informations qui sont maintenant accessibles à tous. Mais c’est toujours un choc de réentendre ensemble ce que nous avions pu recevoir -un peu- chacun de notre côté : quand la planète se réchauffe inéluctablement, quand les océans contiennent plus de plastique que de poisson, quand nous voyons disparaître massivement les insectes, quand la nature est sollicitée sans mesure pour produire les biens que nous demandons, quand il faut un emballage sophistiqué et de grande dimension pour vendre une modeste clé USB etc …

Mais les six témoins que nous avons pu entendre (ainsi que deux théologiens) ne nous ont pas laissés abattus ni sans espérance. Ils nous ont expliqué, en effet, qu’en changeant -un, peu, beaucoup, passionnément- leurs manières de vivre, ils ont pu vivre une expérience plutôt humanisante et même joyeuse. Au fond, la conversion écologique invite sans cesse à passer de la menace à la promesse, de la peur (ou de l’aveuglement) à la responsabilité, de la contrainte à des choix plus libres pour parcourir les chemins d’une sobriété heureuse : moins de biens mais plus de liens. Et c’est un autre prochain que l’on découvre alors, au-delà de nos familles et de nos voisinages, ceux qui sont loin et ceux qui viendront au monde demain. Nos modes de vie pèsent dès maintenant sur les uns et sur les autres.

Avec le cri des pauvres, le pape François nous appelle à entendre la clameur de la terre (voir l’encyclique Laudato Si). C’est notre responsabilité pour l’annonce de l’Evangile. Qu’allons-nous faire dans notre diocèse ? Je ne connais pas toutes les étapes de ce qui est engagé, mais nous aurons sûrement à vivre des pas de conversion : renouveler notre foi en Dieu créateur et Sauveur et faire l’examen de conscience de nos choix personnels et collectifs, en Église aussi, dans le sens d’un plus grand respect de « notre maison commune » et de tous les hommes qui l’habitent.

Merci à Elise et Pierre, les deux invités de notre diocèse. Ils vous disent aussi ce qu’ils ont vécu dans ces deux journées marquantes.

+ Denis MOUTEL
Évêque de Saint-Brieuc et Tréguier

Pour en savoir plus, cliquez : ICI

 

 

"Examen de conscience écologique" à Lourdes
Comme l’ensemble des évêques présents à Lourdes, Mgr Denis Moutel est accompagné de Pierre Chesnot, agriculteur en élevage laitier bio à Bégard (22) et d’Élise Barreaud, membre du groupe de déploiement du label « Église Verte » sur la paroisse de Lannion.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

13.04 | 16:33

Bonjour
Nous aimerions baptiser notre fille sur Bourseul cet été, quelles sont les dates sur bourseul pour JUin Juillet Août où cela est possible? Cordialement

...
08.02 | 10:43

Bonjour jai besoin d un acte de baptêmes de mr Tony Potrel baptisté à bourseul en 1982. Je baptise mon fils le 6 mars et j en est besoin. Merci

...
04.02 | 14:48

Bonjour,
serait-il possible d'avoir les dates de préparation au baptême, nous baptiserons notre fille le 22 mai 2021 à Pléven. Merci par avance

...
25.08 | 11:19

paroissienne futur proche

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site internet tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE