Page standard

Le pape François dénonce la dure condition des gens de mer

Le pape François dénonce la dure condition des gens de mer

À l’occasion du centenaire de l’Apostolat de la Mer/Stella Maris, la nouvelle la vidéo du Pape se focalise sur la vie des marins, des pêcheurs et de leurs familles, marquées par nombre de difficultés et de défis.

(Cité du Vatican, le 4 août 2020) – La vidéo du Pape d’août vient de paraître, faisant connaître l’intention de prière que le Saint-Père confie à toute l’Église catholique, à travers le Résau Mondial de Prière Pape (incluant le Mouvement Eucharistique des Jeunes – MEJ). Le Saint-Père s’adresse tout particulièrement à « tous ceux qui travaillent et vivent de la mer » et nous demande de prier pour eux et pour leurs familles. Ces dernières années, divers rapports parus dans les médias internationaux ont révélé les conditions de travail difficiles qui existent dans l’industrie maritime.  Le livre Fishers and Plunderers (pêcheurs et pilleurs) – Vol, esclavage et violence en mer (2015) a révélé que les pêcheurs et les marins exercent le métier le plus dangereux au monde et sont particulièrement vulnérables à l’exploitation et aux abus. Dans des cas extrêmes, ils sont victimes de la traite et vivent dans des conditions proches de l’esclavage. L’Agence Européenne pour la Sécurité Maritime a indiqué dans un rapport qu’entre 2011 et 2020, 745 décès de marins et près de 9 000 blessés étaient à déplorer, entre autres statistiques tragiques enregistrées dans ce secteur.

La préoccupation du Pape pour les défis auxquels les marins et leurs familles sont confrontés chaque jour va de « l’abandon dans des ports lointains » au « travail forcé » en passant par « la pêche industrielle et la pollution ». Grâce aux images d’impact fournies par Environmental Justice Foundation (EJF), on peut se rendre compte des défis auxquels les marins et leurs familles sont confrontés chaque jour. Le Saint-Père insiste également, au milieu de cette situation alarmante, que « sans les marins, de nombreuses régions du monde souffriraient de la faim”. En effet, plus de trois milliards de personnes dépendent de la biodiversité marine et côtière pour leur subsistance, sans compter que la pêche marine emploie directement ou indirectement plus de 200 millions de personnes.

Cette vidéo a été réalisée en collaboration avec l’Apostolat de la Mer/Stella Maris, qui fêtera son centenaire en octobre. Cette organisation promeut la pastorale des gens de la mer et soutient les efforts des fidèles appelés à témoigner dans ce milieu par leur vie chrétienne. Le père Bruno Ciceri, directeur international de l’Apostolat de la Mer/Stella Maris, auprès du Dicastère pour le Service du Développement Humain Intégral, observe: « Depuis la déclaration de la pandémie par l’Organisation Mondiale de la Santé, il est clair que la vie des marins, des pêcheurs et de leurs familles a été significativement affectée. Alors que la situation continue d’évoluer, nos aumôniers et nos bénévoles s’efforcent de répondre aux besoins des marins et de veiller à ce qu’ils ne soient pas maltraités pour avoir servi les autres pendant la pandémie. »

Le père Frédéric Fornos S.J., directeur international du Réseau Mondial de Prière du Pape a déclaré pour sa part : « Nous savons que les personnes qui appartiennent au monde de la mer sont très exposées. Et cette année, non seulement du fait des adversités propres à leur travail mais aussi aux difficultés générées par la pandémie : l’éloignement de la famille parce qu’elles ne peuvent pas débarquer, la peur de la contagion et l’incertitude du travail à l’avenir. C’est ce que le Pape François a rappelé en juin dans un message vidéo où il les a remerciés et réconfortés : « Sachez que vous n’êtes pas seuls et que l’on ne vous oublie pas. Votre travail en mer vous sépare souvent des autres, mais vous êtes proches de moi dans mes pensées et mes prières ». Le Pape nous invite à prier pendant tout le mois d’août – ce qui signifie porter dans nos cœurs et valoriser tous ceux qui travaillent et vivent de la mer – pour tous leurs sacrifices et pour leur grande contribution « à la grande famille humaine en nourriture et autres nécessités ».

La vidéo du Pape réalisée à l’occasion du centenaire de l’Apostolat de la Mer, nous aide à prier et à vivre la mission que le Pape nous confie ce mois-ci en nous rapprochant de « tous ceux qui travaillent et vivent de la mer, y compris les marins, les pêcheurs et leurs familles ».

Prière du chapelet avec le pape François pour clôturer le mois de Marie
Pour marquer la clôture du mois de mai, mois consacré à Marie, le pape François va prier le chapelet en direct, devant la réplique de la grotte de Lourdes installée dans les jardins du Vatican. Il sera en communion de prière avec de nombreux sanctuaires mariaux dans le monde : Lourdes (France), Fatima (Portugal), Lujan (Argentine), Guadalupe (Mexique), San Giovanni Rotondo et Pompéi (Italie)... Ce temps est dédié aux personnes marquées par la pandémie de Covid-19. KTO s'associe à Vatican Media et au Conseil pontifical pour la Promotion de la Nouvelle Évangélisation, pour vous permettre de prier avec le Saint-Père.

Mai 2020
Intention de prière
Le pape invite à prier le rosaire,
en donnant son « secret »

Une lettre et deux prières pour les fidèles du monde entier

Le pape François invite les fidèles du monde entier à prier le rosaire durant le mois de mai : il donne son « secret » dans une lettre et dans deux prières, publiées en huit langues ce 25 avril 2020. Une façon aussi de valoriser la prière en famille, en temps de pandémie et de confinement.

Le secret pour prier le rosaire ? « La simplicité », répond-il. « Contempler ensemble le visage du Christ avec le cœur de Marie, notre Mère, nous rendra encore plus unis comme famille spirituelle et nous aidera à surmonter cette épreuve », affirme-t-il aussi.

LETTRE DU PAPE FRANÇOIS
à tous les fidèles pour le mois de Mai 2020

Chers frères et sœurs,

Le mois de mai est désormais tout proche, mois où le peuple de Dieu exprime avec une particulière intensité son amour et sa dévotion pour la Vierge Marie. Il est de tradition, en ce mois, de prier le Rosaire à la maison, en famille. Une dimension, la dimension domestique, que les restrictions de la pandémie nous ont “contraints” à valoriser, également du point de vue spirituel.

J’ai donc pensé proposer à tous de redécouvrir la beauté de prier le Rosaire à la maison pendant le mois de mai. On peut le faire ensemble ou personnellement; c’est à vous de choisir selon les situations, en évaluant les deux possibilités. Mais, de toute manière, il y a un secret pour le faire: la simplicité; et il est facile de trouver, aussi sur internet, de bons modèles de prières à suivre.

De plus, je vous offre les textes de deux prières à la Vierge que vous pourrez réciter à la fin du Rosaire, et que je réciterai moi-même pendant le mois de mai, uni à vous spirituellement. Je les joins à cette lettre de sorte qu’elles soient mises à la disposition de tous.

Chers frères et sœurs, contempler ensemble le visage du Christ avec le cœur de Marie, notre Mère, nous rendra encore plus unis comme famille spirituelle et nous aidera à surmonter cette épreuve. Je prierai pour vous, spécialement pour ceux qui souffrent le plus, et vous, s’il vous plait, priez pour moi. Je vous remercie et vous bénis de tout cœur.

Rome, Saint Jean de Latran, 25 avril 2020
Fête de Saint Marc Évangéliste

FRANÇOIS

Première prière

O Marie,
tu resplendis toujours sur notre chemin
comme signe de salut et d’espérance.
Nous nous confions à toi, Santé des malades,
qui, auprès de la croix, as été associée à la douleur de Jésus,
en maintenant ta foi ferme.

Toi, Salut du peuple romain,
tu sais de quoi nous avons besoin
et nous sommes certains que tu veilleras
afin que, comme à Cana de Galilée,
puissent revenir la joie et la fête
après ce moment d’épreuve.

Aide-nous, Mère du Divin Amour,
à nous conformer à la volonté du Père
et à faire ce que nous dira Jésus,
qui a pris sur lui nos souffrances
et s’est chargé de nos douleurs
pour nous conduire, à travers la croix,
à la joie de la résurrection. Amen.

Sous Ta protection nous cherchons refuge, Sainte Mère de Dieu.
N’ignore pas nos supplications, nous qui sommes dans l’épreuve,
et libère-nous de tout danger, O Vierge glorieuse et bénie.

Seconde prière

«Sous ta protection nous nous réfugions, Sainte Mère de Dieu».

Dans la présente situation dramatique, chargée de souffrances et d’angoisses qui frappent le monde entier, nous recourons à Toi, Mère de Dieu et notre Mère, et nous cherchons refuge sous ta protection.

O Vierge Marie, tourne vers nous tes yeux miséricordieux dans cette pandémie du coronavirus, et réconforte ceux qui sont perdus et qui pleurent leurs proches qui sont morts, enterrés parfois d’une manière qui blesse l’âme. Soutiens ceux qui sont angoissés pour les personnes malades auprès desquelles, pour empêcher la contagion, ils ne peuvent être proches. Suscite la confiance en celui qui est inquiet pour l’avenir incertain et pour les conséquences sur l’économie et sur le travail.

Mère de Dieu et notre Mère, implore pour nous de Dieu, Père de miséricorde, que cette dure épreuve finisse et que revienne un horizon d’espérance et de paix. Comme à Cana, interviens auprès de ton Divin Fils, en lui demandant de réconforter les familles des malades et des victimes, et d’ouvrir leur cœur à la confiance.

Protège les médecins, les infirmiers et les infirmières, le personnel sanitaire, les volontaires qui, en cette période d’urgence, sont en première ligne et risquent leur vie pour sauver d’autres vies. Accompagne leur fatigue héroïque et donne-leur force, bonté et santé.

Sois aux côtés de ceux qui, nuit et jour, assistent les malades ainsi que des prêtres qui, avec sollicitude pastorale et engagement évangélique, cherchent à aider et à soutenir chacun.

Vierge Sainte, éclaire l’esprit des hommes et des femmes de science, pour qu’ils trouvent de justes solutions pour vaincre ce virus.

Assiste les Responsables des Nations, pour qu’ils œuvrent avec sagesse, sollicitude et générosité, en secourant ceux qui manquent du nécessaire pour vivre, en programmant des solutions sociales et économiques avec clairvoyance et avec esprit de solidarité.

Marie très Sainte, touche les consciences pour que les sommes considérables utilisées pour accroître et perfectionner les armements soient au contraire destinées à promouvoir des études adéquates pour prévenir de semblables catastrophes dans l’avenir.

Mère très aimée, fais grandir dans le monde le sens d’appartenance à une seule grande famille, dans la conscience du lien qui nous unit tous, pour que nous venions en aide aux nombreuses pauvretés et situations de misère avec un esprit fraternel et solidaire. Encourage la fermeté dans la foi, la persévérance dans le service, la constance dans la prière.

O Marie, Consolatrice des affligés, embrasse tous tes enfants dans la tribulation et obtiens que Dieu intervienne de sa main toute puissante pour nous libérer de cette terrible épidémie, afin que la vie puisse reprendre dans la sérénité son cours normal.

Nous nous confions à Toi, toi qui resplendis sur notre chemin comme signe de salut et d’espérance, o clémente, o miséricordieuse, o douce Vierge Marie. Amen.

© Librairie éditrice du Vatican -

Février 2020
Intention de prière du Pape 

En ce mois de février 2020, prions pour que que le cri de tant de migrants victimes de trafics criminels soit entendu et pris en compte.

Exercer une mission de compassion pour le monde, telle est la vocation du Réseau Mondial de Prière du Pape. Ce mois-ci, le pape porte notre attention vers des hommes, des femmes et des enfants qui ont double peine : ils sont migrants et victimes de trafics criminels. Leur cri est silencieux. Certains se noient en mer, d’autres sont victimes au cours du voyage ; tous se font discrets pour arriver au but. Leur cri cependant monte des entrailles de la terre. Un cri qui terrorise et paralyse autant qu’il interpelle la conscience.

J’ouvre l’Évangile. Jésus n’a pas une pierre où reposer sa tête (Mt 8,20). Comme eux, il est en route et il m’appelle. Autant marcher sur la mer ! « Les disciples, le voyant marcher sur la mer, crurent que c’était un fantôme et poussèrent des cris » (Mc 6,49).  Ils sont autant paniqués par la tempête que par sa venue sur l’eau. Eux aussi, ils crient. Ici et là, c’est le cri de l’humanité en détresse. Il les rassure : « Ayez confiance, c’est moi, soyez sans crainte » (Mc 6,50).

La première étape est d’accepter d’entendre ce cri et d’en être touché. C’est un travail sur soi, qui peut apparaître au-delà de nos faibles forces. La prière y a toute sa place. Prier pour les migrants commence à cet endroit de notre conversion personnelle. « Mon Dieu, ne permets pas que je m’enferme et me noie dans la peur ! » L’Écriture Sainte ne cesse de répéter que l’homme est un voyageur, en marche vers « une terre qui ruisselle de lait et de miel », vers une vie en plénitude. Les migrants, et particulièrement les plus éprouvés, me rappellent que je le suis comme eux, ou que comme eux j’aurai à faire un jour une migration, d’autant plus redoutable que je me serai accroché à toutes les sécurités possibles. Ils sont mes frères et sœurs en humanité et ont bien des choses à m’apprendre.

Certes, chacun n’est pas appelé à secourir les migrants. Nous n’avons pas tous le même charisme. Il y a une affirmation que nous devons cependant graver dans nos cœurs : ils sont nos frères et sœurs en humanité. Il en va de leur existence, mais aussi de la nôtre pour ne pas perdre notre âme. À leurs cris, n’opposons pas les nôtres pour les rejeter.

Daniel Régent sj, directeur national

Janvier 2020
Intention de prière du Pape

En ce mois de janvier 2020, prions pour que les disciples de Jésus, les croyants et les personnes de bonne volonté favorisent ensemble la paix et la justice dans le monde.

 Fêter la nouvelle année n’est pas en ajouter une au poids des précédentes ; c’est venir boire à la source de la Vie et recevoir à l’intime une énergie créatrice qui change le regard. De même, prier pour la justice et la paix, n’est pas rêver à un monde meilleur tout en amassant des armes pour préserver sa tranquillité et son pré carré. La guerre se loge déjà là. La justice et la paix ont besoin d’être construites chaque jour. Chaque jour, il nous faut travailler à sortir de la guerre qui s’immisce en nous et entre nous. Attention, ce travail ne se fait pas avec n’importe quelle arme. Celle qui est donnée par le pape dans son intention est le mot ‘ensemble’. Ensemble, les disciples de Jésus, les croyants et les personnes de bonne volonté. Chacun est appelé à sortir de son vouloir propre et de ses intérêts propres et à aller à la rencontre de l’autre. Ce travail commence par soi-même.

Humainement cela peut ressembler à de la pure folie. C’est la folie de l’Évangile de Jésus, pour une part de Gandhi ou de Lanza del Vasto, disciple de Jésus. La prière commence donc par demander pour soi-même la grâce de se laisser prendre dans ce mouvement qui peut conduire à la croix.

Les religions, les entreprises, les États peuvent-ils s’engager sur un tel chemin ? Un désarmement unilatéral n’honore pas l’invitation à travailler ensemble. S’en tenir à l’équilibre de la peur est déjà consentir à la défaite. Il faut aller plus loin et cela passe par des hommes. Saint François est allé à la rencontre du Sultan en pleine croisade. Gandhi est un homme d’État. La réconciliation Franco-Allemande est advenue grâce au courage de quelques-uns. Ceux qui prennent le chemin de la justice et de la paix sont les premiers transformés.

En ce mois de janvier, nous pouvons reprendre la prière de saint François : « Seigneur, fais de nous des artisans de paix. », qu’elle donne une lumière nouvelle à toute notre année. Bonne année à chacun !

       P. Daniel Régent sj, directeur national du Réseau Mondial de Prière du Pape.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

25.08 | 11:19

paroissienne futur proche

...
29.06 | 11:02

Bonjour Monsieur Jean-Baptiste LUCAS?
Je vous ai adressé un message internet (courriel) sur votre boîte personnel.
SVP l'avez-vous bien reçu ?
Merci d'avance

...
18.02 | 11:33

Bonjour serais t-il possible d'avoir les date pour cette année pour batise une petite emma qui est née le 23 décembre 2019 on est de bourseul merci

...
18.01 | 10:24

Bonjour,
Je souhaiterais connaître les dates et lieux de baptême pour un enfant de moins de 2 ans en mai/juin 2020. Merci

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE