Témoignages

Brigitte Bédard - « Le Christ m'a libérée »
Avec son grand sourire rayonnant et son accent québécois à fendre la glace, difficile d’imaginer le chemin parcouru par Brigitte Bédard. Un parcours qui se complique dès ses 11 ans et qui la voit, année après année, dériver vers le tabac, l’alcool, la drogue et ensuite le sexe à outrance. Pourquoi ? Pour être aimée ! Heureusement, un jour, un compagnon d’infortune lui indique l’Abbaye Saint Benoit du Lac (Québec) où elle va rencontrer un moine contre qui elle va laisser sortir sa colère pendant trois jours avant que l’Esprit Saint ne lui tombe dessus et que toute sa vie change d’un coup.

Thérèse la petite sainte de Lisieux

Thérèse la petite sainte de Lisieux

Née en 1873 à Alençon, Thérèse Martin a l'ambition peu commune de devenir une grande sainte. A quinze ans, elle entre dans un des couvents les plus austères, le carmel de Lisieux après avoir sollicité le pape en personne au Vatican. Une fois devenue religieuse, Soeur Thérèse vit au sein d'une communauté de 26 femmes et trace son petit chemin vers la sainteté. Elle va coucher son expérience dans un livre autobiographique, "Histoire d'une âme", qui sera vendu à 500 millions d'exemplaires dans le monde entier après sa mort. Décédée à 24 ans de la tuberculose, Thérèse de Lisieux va connaître une gloire immédiate et inattendue.

Avec Vincent Lascève à Saint-Denis

À Saint-Denis,
le confinement renforce la fraternité

Le P. Vincent Lascève sj partage ce qui se vit dans la paroisse Saint Denys de l’Estrée dont il a la charge. Trouver de nouveaux moyens pour garder le lien, éprouver concrètement la communion des saints, prendre soin des personnes isolées… Ce temps est inédit mais pas sans idées pour renforcer la fraternité.

Depuis le week-end des 14 et 15 mars dernier, la paroisse Saint Denys de l’Estrée, confiée aux jésuites dans le Centre-ville de Saint-Denis ne peut plus recevoir de public pour les messes. Par ailleurs, toutes les rencontres de prière, catéchisme et catéchuménat ont été suspendues. Dans ce contexte, nous avons dû trouver des moyens pour rester en contact avec les chrétiens.

Notre paroisse a la chance de compter sur le soutien de six “Communautés de Quartier”. Ce sont des petites fraternités de voisins qui se retrouvent chez les uns et les autres pour prier sur l’Évangile du dimanche suivant. Avant l’interdiction des messes publiques, ces communautés devaient prendre la parole le dimanche 15 mars sur l’Évangile de la Samaritaine. Cela étant impossible, je leur ai donc demandé de me donner leurs contributions par écrit, que j’ai envoyées depuis mon téléphone à un maximum de personnes par Whats’app. Cela m’a donné l’idée de créer le 16 mars un groupe Whats’app “Estrée Fraternité” ouvert à tous où nous pouvons rester en lien spirituel. Chaque jour, le P. Maurice Houeha y dépose une homélie audio et écrite, et les personnes partagent des chants, des prières ; certains s’y donnent rendez-vous pour prier le chapelet à la même heure.

Notre chapelle transformée en studio de Youtubeurs…

Dès le mardi 17 mars, David, un des jeunes compagnons jésuites de ma communauté nous a entrainés dans une autre aventure qui a transformé notre chapelle de communauté en studio de Youtubeurs. Chaque matin, nous célébrons notre eucharistie communautaire, mais la proclamation de l’Évangile et l’homélie sont filmées avant d’être mises en ligne sur notre nouvelle chaîne Youtube et le site des paroisses de Saint-Denis dans la matinée.

Par ailleurs, le dimanche 22 mars à 10h, nous avons retransmis une messe en direct depuis notre page Facebook créée pour l’occasion. J’ai été très ému au début de cette messe de parler devant une église totalement vide derrière le téléphone portable qui retransmettait l’image.

Rendre concrète la communion des saints

Dans cette situation de crise, si les fidèles souffrent de ne pas pouvoir communier, nous communions pour eux à chaque messe et cela rend très concrète la communion des saints. Nous sentons davantage qu’en temps normal la nécessité de nous soutenir dans la prière et cherchons tous les moyens pour être solidaires.

Pour cela, nous avons également créé avec l’aide de l’Équipe d’Animation Paroissiale un réseau d’entraide téléphonique, où nous nous partageons les appels à passer à des personnes seules ou fragiles.

Être le signe de la prière de l’Église

Chaque jour de 11h à 13h, sauf le lundi, avec le P. Grégoire Catta sj, j’ouvre l’Église et nous y mettons de la musique. Cela permet à quelques rares personnes de venir prier en allant faire les courses. Il ne s’agit surtout pas de demander aux gens de sortir de chez eux pour venir prier, mais d’être un signe de la prière de l’Église, alors que la Basilique-Cathédrale est fermée. Cet accueil permet de parler avec quelques personnes fragiles qui ne comprennent pas bien ce temps de confinement. Demain, par exemple, nous emporterons un stock d’attestations à remplir pour aider ces personnes.

Je terminerais en disant que je suis scandalisé par la manière dont les média nationaux stigmatisent une nouvelle fois Saint-Denis en y décrivant de grandes difficultés à vivre le confinement. S’il y a des difficultés normales liées à la densité de la population, à la précarité de l’habitat et à la présence de migrants sans-abris, je trouve que tout est remarquablement calme et se passe très bien.

P. Vincent Lascève sj

En savoir +

Le don de l'intelligence

« Vous connaîtrez ce qui dépasse toute connaissance : l’amour du Christ. Alors vous serez comblés jusqu’à entrer dans toute la plénitude de Dieu. »  Lettre aux Ephésiens 3,19

Les soignants sont en première ligne dans la lutte contre le coronavirus. Derrière eux, dans l'ombre, des chercheurs, des scientifiques, des ingénieurs utilisent leur intelligence pour mieux comprendre comment fonctionne le virus et trouver les meilleures parades contre lui.

De la même manière, le don d'intelligence nous est donné pour mieux connaître Dieu, comprendre son langage, ses choix, goûter sa Parole. Non pour le combattre, mais pour l'aimer, pour connaître « quelle est la largeur, la longueur, la hauteur, la profondeur » de son amour pour nous et ainsi nous laisser attirer par lui.

Mieux connaître Dieu, telle est l'ambition de Corentine, une jeune pianiste, et pour cela, elle s'en donne les moyens.  Elle a décidé de vivre une année exceptionnelle de formation théologique, humaine et spirituelle avec Philanthropos. Un cadeau pour toute une vie. Aujourd'hui, elle témoigne de son aventure. 

Bonne semaine sainte,

Le témoignage de Corentine
Mieux connaître Dieu, telle est l'ambition de Corentine, une jeune pianiste, et pour cela, elle s'en donne les moyens. Elle a décidé de vivre une année exceptionnelle de formation théologique, humaine et spirituelle avec Philanthropos. Un cadeau pour toute une vie. Aujourd'hui, elle témoigne de son aventure.
Portrait par KTO de Mgr Aupetit, nouvel archevêque de Paris
Interview exclusive de Mgr Michel Aupetit à KTO. A travers ce portrait, le nouvel archevêque de Paris revient sur le moment où il a appris sa nomination, son parcours de foi, le rôle d´un évêque, la place de la prière dans sa vie... Sa nomination par le pape François a été rendue publique ce jeudi 7 décembre 2017. Ancien médecin, enseignant en bioéthique au CHU Henri Mondor (Créteil), il a été ordonné prêtre pour le diocèse de Paris en 1995. Curé, puis vicaire général de 2006 à 2013, il a été brièvement évêque auxiliaire de Paris avant d´être nommé évêque de Nanterre en 2014. Mgr Aupetit est par ailleurs président du Conseil épiscopal Famille et société depuis le 1er septembre 2017.

Lourdes les guérisons miraculeuses

Depuis la création, en 1883, du Bureau des constations médicales du sanctuaire de Lourdes, 7000 personnes ont fait état de leurs guérisons inexpliquées. Mais seulement 70 ont été reconnues comme des miraculé(e)s. Comment expliquer ce décalage ?

Que penser des guérisons que la médecine n’explique pas ? Quand relèvent-elles du miracle ou pas ? Patrick THEILLIER, médecin membre du Comité médical international de Lourdes qui a dirigé le Bureau des constatations médicales du sanctuaire de Lourdes de 1998 à 2009 apporte des explications dans un article à lire du magazine La Vie  publié le 4 juillet 2019.  

Découvrez le en cliquant ICI ou sur ce lien :  https://bit.ly/2JncQGB

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

25.08 | 11:19

paroissienne futur proche

...
29.06 | 11:02

Bonjour Monsieur Jean-Baptiste LUCAS?
Je vous ai adressé un message internet (courriel) sur votre boîte personnel.
SVP l'avez-vous bien reçu ?
Merci d'avance

...
18.02 | 11:33

Bonjour serais t-il possible d'avoir les date pour cette année pour batise une petite emma qui est née le 23 décembre 2019 on est de bourseul merci

...
18.01 | 10:24

Bonjour,
Je souhaiterais connaître les dates et lieux de baptême pour un enfant de moins de 2 ans en mai/juin 2020. Merci

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE