Blog paroissial

Un millier de jeunes chrétiennes kidnappées chaque année...

« Les jeunes chrétiennes pakistanaises
n’ont personne pour les soutenir »

 

Entretien recueilli par
Claire Lesegretain pour La Croix

 

Selon l’Aide à l’Église en détresse (AED), Maria Shahbaz, Pakistanaise chrétienne de 14 ans, kidnappée en avril puis convertie de force à l’islam et « mariée » à son ravisseur musulman, aurait réussi à s’échapper. Thomas Oswald, journaliste à l’AED revient pour « La Croix » sur ces conversions forcées à l’islam.

La Croix : Comment vous informez-vous sur la jeune chrétienne Maira Shahbaz ?

Thomas Oswald : Les informations nous viennent des ONG pakistanaises que l’Aide à l’Église en détresse (AED) soutient, notamment la Commission Justice et paix de la Conférence des évêques du Pakistan. Des journalistes occidentaux qui travaillent pour l’AED se sont rendus là-bas et sont en lien avec l’avocat de la famille, Me Khalil Tahir Sandhu, et avec une amie de la famille de Maira Shabhaz. Enfin, l’AED a reçu, grâce à l’avocat, une copie des déclarations de Maira à la police, dans lesquelles elle décrit comment elle a été enlevée et les atrocités qu’elle a subies en captivité.

Comment Maira Shahbaz a-t-elle pu s’échapper ?

T. O. : Nous savons seulement qu’elle s’est enfuie du domicile de son ravisseur musulman, Mohamad Nakash, près de Faisalabad, et que désormais toute sa famille, à savoir sa mère et ses trois frères et sœurs (le père est parti il y a quelques années déjà) est en fuite, se déplaçant d’un endroit à un autre par crainte de représailles.

Selon une amie de la famille, Lala Robin Daniel, la jeune fille aurait affirmé : « Nakash et ses complices ont menacé de tuer toute ma famille. Ma vie était en danger lorsque j’étais aux mains des ravisseurs. Nakash m’a violée sauvagement à plusieurs reprises ». L’adolescente est traumatisée et ne peut pas parler. Elle ne veut pas être emmenée chez le médecin, de peur d’être découverte.

Sait-on comment Maira Shahbaz a été obligée de se convertir à l’islam ?

T. O. : Elle a affirmé qu’elle avait été trompée par son ravisseur en signant des documents vierges. Elle a ajouté que Mohamad Nakash et ses complices l’avaient menacé de publier sur Internet une vidéo de son viol si elle n’acceptait pas leurs demandes.

Que peut faire Me Khalil Tahir Sandhu ?

T. O. : Sur plainte de la famille, il a demandé l’arrestation de Mohamad Nakash pour infractions sexuelles sur mineure : selon des sources proches de sa famille, celui-ci aurait même obligé Maira à se prostituer. Me Tahir Sandhu a également demandé aux tribunaux d’annuler ce mariage et de reconnaître l’usage de la violence pour obtenir la conversion à l’islam de sa cliente. De son côté, le ravisseur présumé a demandé l’arrestation de la mère de la victime, Nighat, de ses oncles et de Lala Robin Daniel, en affirmant qu’ils auraient enlevé son épouse.

Quelle est la marge de manœuvre de la justice pakistanaise ?

T. O. : La justice pakistanaise varie du tout au tout dans ses jugements, selon les lieux et les juges. Fin juin, à la suite de la plainte de la famille de Maira, un tribunal de district de Faisalabad avait ordonné que la victime soit libérée par son ravisseur et placée dans un foyer pour femmes. Mais, le 4 août, la Haute cour de Lahore a infirmé ce verdict et ordonné que la jeune fille soit rendue à l’homme qui l’avait enlevée.

→ À LIRE. Une minorité chrétienne au Pakistan discriminée et violentée

Compte tenu des événements et des certificats prouvant son âge (14 ans), la justice devrait normalement pencher en faveur de Maira. D’ailleurs, l’imam de la mosquée sunnite de Jhang Bazar, dans la banlieue de Faisalabad, a eu le courage de déclarer, lors du jugement d’août, qu’il n’était pas responsable du certificat de mariage qui avait été présenté à la justice.

L’État pakistanais est fragile : les juges, bien souvent, s’assoient sur le droit constitutionnel par crainte des islamistes radicaux qui gangrènent les tribunaux. On peut donc penser que « l’affaire » Maira Shabhaz n’a pas fini de donner lieu à des luttes d’influence. La meilleure solution, pour Maira et les siens, serait donc qu’ils quittent discrètement le pays et attendent que les choses se tassent.

Combien d’enlèvements de jeunes chrétiennes se produisent chaque année dans le monde ?

T. O. : Selon le dernier Rapport sur la liberté religieuse dans le monde publié par l’AED, l’enlèvement et la conversion forcée des femmes appartenant à des minorités religieuses, souvent accompagnés de violences sexuelles, sont récurrents au Pakistan et en Égypte. Certains de ces enlèvements sont opportunistes, mais d’autres sont effectués par des groupes organisés.

Au Pakistan, on estime à au moins un millier le nombre de jeunes filles enlevées chaque année. Mais à la différence des jeunes filles sikhs (leur communauté importante fait peur au Pakistanais) et hindoues (leur communauté est protégée par l’Inde voisine), les chrétiennes n’ont personne pour les soutenir. Récemment, à la suite de l’enlèvement d’une jeune hindoue, son père a organisé une grande manifestation dans sa ville, ce qui n’est pas pensable pour des chrétiens, généralement très pauvres et peu éduqués.

Selon la Commission pakistanaise des droits de l’homme et le Mouvement pakistanais pour la solidarité et la paix, les enlèvements de femmes se multiplient. Or très souvent, les autorités affirment aux parents que leur fille s’est convertie et s’est mariée de son plein gré, si bien que ceux-ci finissent par retirer leur plainte.

                Source propos recueilli par Claire Lesegretain pou La Croix

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

25.08 | 11:19

paroissienne futur proche

...
29.06 | 11:02

Bonjour Monsieur Jean-Baptiste LUCAS?
Je vous ai adressé un message internet (courriel) sur votre boîte personnel.
SVP l'avez-vous bien reçu ?
Merci d'avance

...
18.02 | 11:33

Bonjour serais t-il possible d'avoir les date pour cette année pour batise une petite emma qui est née le 23 décembre 2019 on est de bourseul merci

...
18.01 | 10:24

Bonjour,
Je souhaiterais connaître les dates et lieux de baptême pour un enfant de moins de 2 ans en mai/juin 2020. Merci

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE