Paroisse de Plancoët - Val d'Arguenon

Jeudi 18 septembre

Jeudi de la 24e semaine du temps ordinaire

Un pharisien avait invité Jésus à manger avec lui. Jésus entra chez lui et prit place à table. Survint une femme de la ville, une pécheresse.
Elle avait appris que Jésus mangeait chez le pharisien, et elle apportait un vase précieux plein de parfum. Tout en pleurs, elle se tenait derrière lui, à ses pieds, et ses larmes mouillaient les pieds de Jésus. Elle les essuyait avec ses cheveux, les couvrait de baisers et y versait le parfum.
En voyant cela, le pharisien qui avait invité Jésus se dit en lui-même : « Si cet homme était prophète, il saurait qui est cette femme qui le touche, et ce qu'elle est : une pécheresse. »
Jésus prit la parole : « Simon, j'ai quelque chose à te dire. - Parle, Maître.»
Jésus reprit :
« Un créancier avait deux débiteurs ; le premier lui devait cinq cents pièces d'argent, l'autre cinquante. Comme ni l'un ni l'autre ne pouvait rembourser, il remit à tous deux leur dette. Lequel des deux l'aimera davantage ? »
Simon répondit : « C'est celui à qui il a remis davantage, il me semble. "Tu as raison", lui dit Jésus. Il se tourna vers la femme, en disant à Simon : « Tu vois cette femme ? Je suis entré chez toi, et tu ne m'as pas versé d'eau sur les pieds ; elle, elle les a mouillés de ses larmes et essuyés avec ses cheveux.
Tu ne m'as pas embrassé ; elle, depuis son entrée, elle n'a pas cessé d'embrasser mes pieds.
Tu ne m'as pas versé de parfum sur la tête ; elle, elle m'a versé un parfum précieux sur les pieds.
Je te le dis : si ses péchés, ses nombreux péchés, sont pardonnés, c'est à cause de son grand amour. Mais celui à qui on pardonne peu montre peu d'amour.»
Puis il s'adressa à la femme : « Tes péchés sont pardonnés.»
Les invités se dirent : « Qui est cet homme, qui va jusqu'à pardonner les péchés ? »
Jésus dit alors à la femme : « Ta foi t'a sauvée. Va en paix !

                                                                            Luc 7, 36-50

Tous les samedis soirs, en l'église Saint-Sauveur de Plancoët, messe anticipée à 18h en hiver, à 18h30 en été.
Du mardi au jeudi, à 18h, messe suivie de l'office de Vêpres.
Le dimanche à 10h30 à tour de rôle dans les autres relais.
6, rue Marie-Paule Salonne 22130 Plancoët
Tél. 02 96 84 10 38
Fax 02 96 80 46 81
Courriel : paroisseplancoet@orange.fr
Groupe de prière du Renouveau charismatique
Tous les mercredis à 20 h 15, groupe de prière en l'église de Pluduno. Le 3e mercredi est réservé à l'adoration. Chacun est le bienvenu !

Ta foi t'a sauvée

 

« Un ami des publicains et des pécheurs », tel est l’un des reproches faits à Jésus. L’épisode évangélique d’aujourd’hui illustre l’enjeu de cette amitié.
Invité chez un pharisien, Simon, Jésus est l’objet de toute la prévenance d’une femme, réputée pécheresse. Luc nous décrit ses gestes de tendresse qui choquent les participants au repas. Mais, par une parabole, Jésus invite ses hôtes à dépasser les apparences, les qu’en-dira-t-on, et à regarder cette femme comme lui-même (et donc Dieu) la reg a rd e .
Elle, seule, a accompli les gestes de l’hospitalité envers Jésus et même au-delà. Alors, il souligne la puissance de l’amour exprimé par cette femme, en silence, et ajoute : « Si ses nombreux péchés sont pardonnés, c’est à cause de son grand amour. »
La façon dont Il met en relation amour et pardon est paradoxale : « Celui à qui on pardonne peu, montre peu d’amour. » Loin d’encourager au péché, Jésus veut conduire ses auditeurs à faire l’expérience du pardon de Dieu. Pardon et grâce ne vont pas l’un sans l’autre chez Dieu, le croyant est invité à accepter de « mouiller à sa grâce » , comme le dit Charles Péguy. Alors pardon et amour ne vont plus l’un sans l’autre chez l’être humain aimé et pardonné : le pardon reçu de Dieu change le regard et l’attitude vis-à-vis des autres, il ouvre à l’amour.
« Ta foi t’a sauvée. Va en paix! » La foi de cette femme n’est rien d’autre que l’amour gratuit et sans mesure qu’elle a exprimé pour Jésus.
Invitation à devenir miséricordieux à la manière dont Jésus témoigne de la miséricorde de Dieu.
Mais est-ce possible sans commencer par soimême accueillir cette miséricorde et s’entendre dire : « Va en paix, ta foi t’a sauvé » ?
                                                 Christophe Roucou (Mission de France)

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

Patrick | Réponse 27.06.2014 15.40

Merci Chantal pour la mise à jour de cette page d'accueil quotidiennement et merci pour ce jour et tout particulièrement "Tout m’a été remis par mon Père"

fouere jean | Réponse 10.06.2014 15.06

puissions nous aussi faire briller la lumière de notre foi et la partager comme les premiers Chrétiens .. jean

Voir tous les commentaires

Commentaires

12.08 | 20:00

bonjour,
Il me semble que vous avez inversé les églises de Pluduno et de Languénan.
Cordialement

...
27.06 | 15:40

Merci Chantal pour la mise à jour de cette page d'accueil quotidiennement et merci pour ce jour et tout particulièrement "Tout m’a été remis par mon Père"

...
10.06 | 15:06

puissions nous aussi faire briller la lumière de notre foi et la partager comme les premiers Chrétiens .. jean

...
13.04 | 12:19

Grande fête Amitié Partage le 30 août à St-Lormel !

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE