Paroisse de Plancoët - Val d'Arguenon

Mardi 21 octobre

Mardi de la 29e semaine du temps ordinaire

Jésus disait à ses disciples : "Restez en tenue de service, et gardez vos lampes allumées. Soyez comme des gens qui attendent leur maître à son retour des noces, pour lui ouvrir dès qu’il arrivera et frappera à la porte. Heureux les serviteurs que le maître, à son arrivée, trouvera en train de veiller.
Amen, je vous le dis : il prendra la tenue de service, les fera passer à table et les servira chacun à son tour. S’il revient vers minuit, ou plus tard encore, et qu’il les trouve ainsi, heureux sont-ils !"
                                                                       Lc 12, 35-38

Tous les samedis soirs, en l'église Saint-Sauveur de Plancoët, messe anticipée à 18h en hiver, à 18h30 en été.
Du mardi au jeudi, à 18h, messe suivie de l'office de Vêpres.
Le dimanche à 10h30 à tour de rôle dans les autres relais.
6, rue Marie-Paule Salonne 22130 Plancoët
Tél. 02 96 84 10 38
Fax 02 96 80 46 81
Courriel : paroisseplancoet@orange.fr
Nouveau ! Le 3e samedi de chaque mois, et à partir du samedi 18 octobre prochain, de 14h30 à 16h, rendez-vous à Notre-Dame de Nazareth pour prier le rosaire

"Restez en tenue de service", recommande Jésus à ceux qui l’écoutent, "et gardez vos lampes allumées". Littéralement : "Que vos reins soient ceints". Les "reins ceints", c’est la tenue par excellence de celui qui écoute la parole de Dieu afin de lui obéir : Élie (1 Rois 18,46) ; ou Jérémie : "Quant à toi, tu te ceindras les reins, tu te lèveras, tu leur diras tout ce que je t’ordonnerai, moi" (Jérémie 1,17).
Mais c’est aussi – et peut-être surtout – une référence implicite à la nuit de la Pâque, pendant laquelle les Hébreux avaient reçu l’ordre de manger l’agneau "les reins ceints, les sandales aux pieds et le bâton en main" (Exode 12,11). Le disciple est donc avant tout celui qui est prêt : prêt à attendre – serait-ce au-delà de minuit ! – et prêt à partir. Car ce qui compte, ce n’est pas qu’il attende ou qu’il soit déjà en route, mais c’est plutôt qu’il soit orienté vers une présence certaine : celle de son Seigneur.
Dans l’évangile, cette attitude est toujours désignée par un verbe : veiller. "Heureux les serviteurs que le maître, à son arrivée, trouvera en train de veiller". Luc ne dit pas : "s’il arrive" mais "quand il arrivera". Et que se passera-t-il alors ?
Mystérieusement, les rôles s’inverseront : c’est le maître qui, les reins ceints, les servira chacun à leur tour. Si le disciple est invité à revêtir la tenue de service, c’est parce que le maître le premier l’a revêtu, lui qui "de condition divine" a voulu se rendre "en tout semblable aux hommes" (Philippiens 2,6-7), lui qui, lors de sa venue en gloire sera "comme un Fils d’homme revêtu d’une longue robe serrée à la taille par une ceinture en or" (Apocalypse 1,13).
                                                                           
Une moniale

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

03.10 | 21:47

Bonsoir.
Comment se fait-il que l'équipe liturgique de Saint-Lormel ne paraît pas
sur cette page d'information?...
Annick

...
12.08 | 20:00

bonjour,
Il me semble que vous avez inversé les églises de Pluduno et de Languénan.
Cordialement

...
19.10 | 14:46
Lourdes, cet été a reçu 1
07.10 | 20:40
Pèlerinages a reçu 1
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE